Le 12 septembre… Guizot


Le 12 septembre 1874
mourait
François GUIZOT
*

0a0g2.jpg

*

Né le 4 octobre 1787 à Nîmes , dans une famille bourgeoise protestante huguenote, son père est guillotiné en  1794, pendant la Terreur.

Le 12 septembre... Guizot dans Economie 0a0g1Sa mère,
adepte des thèses de J.J. Rousseau,
part à Genève 
lui donne une bonne éducation.

En 1805, il va à Paris suivre des études de Droit.
Il rencontre alors Châteaubriant
qui le félicite pour le style de son écriture.

Marié en 1812
à l’écrivain Pauline de Meulan,
il se trouve veuf avec un fils en 1827.
Remarié avec la nièce de sa première femme,
il aura 3 autres enfants.

C’est d’abord comme historien qu’il se fait connaître ; en écrivant des fresques historiques de 1826 à 1830.

Élu député de Lisieux (Calvados) en 1830,
il commence alors une carrière politique
qui fera de lui le 23ème Président du Conseil.
0a0ag3 dans HistoireSa pensée politique est assez claire :
la France doit être autonome-autosuffisante
elle doit s’appuyer sur son agriculture, sur le négoce et soigner ses infrastructures afin que les échanges soient facilités
(routes, canaux, chemin de fer, etc…). Il n’est pas très intéressé par l’industrie ; pensant les ouvriers trop instables et moins bien gouvernables que le monde paysan. 
Conservateur-libéral…il n’était pas libre-échangiste ; selon lui cette théorie ne servait que les intérêts britanniques. Au contraire, il pensait nécessaire de protéger toutes les productions du pays…en relevant les tarifs douaniers !

S’il faut lui rendre justice d’une formule tronquée :
« Enrichissez-vous !
améliorez la condition morale et matérielle de notre France ! » ;
malheureusement il fut à l’origine d’une législation défavorable aux travailleurs avec le
Livret de Travail
où l’employeur notait ses remarques…et qui fallait présenter à chaque nouvelle embauche !
(La raison en était de repérer les agitateurs ; faut reconnaître que la Révolutionet ses soubresauts était récente).

 

barresosoe dans Politiques

*

 

Autres 12 septembre

- 1789 : 1ère publication de « L’ami du peuple » par Marat
- 1801 : le tsar Alexandre annexe la Georgie à la Russie
- 1802 : Napoléon 1er annexe le Piemont

Naissances

- 1494 : François 1er à Cognac
- 1818 : Thodor Kullak (pianiste, professeur de musique polonais)
- 1897 : Irène Joliot Curie (art.  http://osee.unblog.fr/files/2009/02/07 
)

Décès

- 1213 : Pierre II d’Aragon (bataille de Muret)
- 1660 : Jacob Cats (poète-politicien néerlandais)
- 1941 : Hans Spemann (Nobel de médecine allemand/1935).

 

ademainn

0 commentaire à “Le 12 septembre… Guizot”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


BIENVENUE

Osee 3
est le troisième volet
d'un blog-actualité
Aujourd'hui-Hier
osee/osee2
Merci pour vos avis
(Commentaires)
Fraternellement vôtre

Auteur:

osee3

Articles récents

Sérénité

Tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même.
Nulle retraite n'est plus tranquille ni moins troublée pour l'homme que celle qu'il trouve en son âme.
Marc-Aurele

POLITIQUE

La politique est l'art d'obtenir
de l'argent des riches
des suffrages des pauvres
sous prétexte des les protéger les uns des autres.

MONDIALISATION

Souhaitez-vous une politique
une économie avec

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents

PAIX

De leurs épées
ils forgeront des socs
Et de leur lances
des serpes.
Une nation ne tirera plus
l'épée contre une autre,
Et l'on ne s'entraînera plus à la guerre.
ANC. TEST.
(Isaîe,II,4)

Mère

Dieu n'aurait pu être partout et, par conséquent, il créa les mères. (Proverbe juif)

COMPRENDRE

Tu veux comprendre Dieu
mais d'abord comprend l'homme
Je t'en défie
Allons ! définis, classe, nomme
L'être mystérieux
que tu portes en toi
Scrute avec ton regard
flaire avec ta narine
Fouille-toi,
tire-toi l'homme de la poitrine
Et mets-le sur la table
et penche-toi pour voir
Ce que c'est que ce monstre
éblouissant et noir !
Qu'en dis-tu ?
Te plaît-il que nous parlions de l'homme ?
Es-tu flamme et génie ?
es-tu bête de somme ?
Dis, parle. Oh ! quel spectacle étrange que ceci :
Un dieu monstre,
un esprit par la chair obscurci,
Vivant, comme debout
sur le tranchant d'un glaive,
Entre l'ombre qui monte
et l'aube qui se lève,
Du ciel
dans le fumier toujours précipité
Et d'une extrémité dans l'autre extrémité
Et ramené sans cesse
au point dont il dévie
Par l'oscillation lugubre de la vie.
HUGO

DEPUTE

Célèbre réplique lancée à l'Assemblée nationale par un député qu'un collègue traitait d' "imbécile" :
Dans ce cas, vous pouvez voter pour moi. Je suis qualifié pour vous représenter !

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930