• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 3 décembre 2009

Archives pour 3 décembre, 2009

Le 3 décembre …RENOIR

*
Le 3 décembre 1919
mourait
Auguste RENOIR
*
0a42.jpg
*

Né le 25 février 1841 à Limoges, son père (tailleur) et sa mère (couturière) ont déjà 5 enfants. En 1844 les parents décident de tenter d’améliorer leur condition en travaillant à Paris.

Apprenti à 13 ans dans l’atelier de porcelaine Lévy frères et Cie, où il fait la décoration, dès l’âge de 17 ans il peint des éventails pour gagner sa vie et colorie des armoiries pour son frère Henri (graveur en héraldique).

Parallèlement il suit des cours à l’École de dessin et Arts décoratifs, puis à partir de 1862 aux Beaux Arts où il fera la connaissance de Monet-Bazille et Sisley. Une grande amitié les liera.
Sa 1ère exposition Esméralda a un grand succès. Il détruit la toile !?

*

0a39.jpg0a310.jpg0a510.jpg

*

Renoir fit d’abord partie du groupe des impressionnistes, mais avec les années de misère…il délaissa la nature pour se concentrer sur les portraits. Les commandes ne manquaient pas mais après le succès de « Mme Carpentier et ses enfants« …elles affluèrent.

C’est à cette époque qu’apparaît un nouveau modèle Aline Charigot.
Elle deviendra sa femme et 3 enfants naîtront, dont le cinéaste Jean Renoir.

*

0a44.jpg0a312.jpg0a513.jpg

*

Sa femme morte en 1915, ses fils Pierre et Jean blessés durant la première guerre, une chute à bicyclette l’handicapant d’un rhumatisme déformant douloureux…il continuera néanmoins à peindre.
Cette époque est surtout tournée, en plus des portraits, vers les natures mortes ou les scènes mythologiques.

La légende dit que  sur son lit de mort il aurait demandé une toile et des pinceaux pour peindre le bouquet de fleurs sur le rebord de la fenêtre…disant à l’infirmière  :
« Je crois que je commence à y comprendre quelque chose »….

Impulsif, nerveux et bavard, humble, Renoir fut toujours fidèle envers sa famille, ses amis.
De tous les impressionnistes, c’est lui qui a peint avec le plus de constance les évènements et les plaisirs des gens « ordinaires ».
En 60 ans il a peint plus de 6000 toiles !
Un record…avant que Picasso fasse plus.

Il repose à Essoyes (Aube).

*

0a212.jpg0a77.jpg0a86.jpg

*

J’ai une tendresse particulière pour ce peintre
dont j’ai suivi les « touches »
notamment grâce à deux puzzles représentant
les premiers tableaux ci-dessus.

*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

angelelemiah122651189994gros.gif    0anoel67.jpg   angelelemiah122651189994gros.gif

*


BIENVENUE

Osee 3
est le troisième volet
d'un blog-actualité
Aujourd'hui-Hier
osee/osee2
Merci pour vos avis
(Commentaires)
Fraternellement vôtre

Auteur:

osee3

Articles récents

Sérénité

Tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même.
Nulle retraite n'est plus tranquille ni moins troublée pour l'homme que celle qu'il trouve en son âme.
Marc-Aurele

POLITIQUE

La politique est l'art d'obtenir
de l'argent des riches
des suffrages des pauvres
sous prétexte des les protéger les uns des autres.

MONDIALISATION

Souhaitez-vous une politique
une économie avec

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents

PAIX

De leurs épées
ils forgeront des socs
Et de leur lances
des serpes.
Une nation ne tirera plus
l'épée contre une autre,
Et l'on ne s'entraînera plus à la guerre.
ANC. TEST.
(Isaîe,II,4)

Mère

Dieu n'aurait pu être partout et, par conséquent, il créa les mères. (Proverbe juif)

COMPRENDRE

Tu veux comprendre Dieu
mais d'abord comprend l'homme
Je t'en défie
Allons ! définis, classe, nomme
L'être mystérieux
que tu portes en toi
Scrute avec ton regard
flaire avec ta narine
Fouille-toi,
tire-toi l'homme de la poitrine
Et mets-le sur la table
et penche-toi pour voir
Ce que c'est que ce monstre
éblouissant et noir !
Qu'en dis-tu ?
Te plaît-il que nous parlions de l'homme ?
Es-tu flamme et génie ?
es-tu bête de somme ?
Dis, parle. Oh ! quel spectacle étrange que ceci :
Un dieu monstre,
un esprit par la chair obscurci,
Vivant, comme debout
sur le tranchant d'un glaive,
Entre l'ombre qui monte
et l'aube qui se lève,
Du ciel
dans le fumier toujours précipité
Et d'une extrémité dans l'autre extrémité
Et ramené sans cesse
au point dont il dévie
Par l'oscillation lugubre de la vie.
HUGO

DEPUTE

Célèbre réplique lancée à l'Assemblée nationale par un député qu'un collègue traitait d' "imbécile" :
Dans ce cas, vous pouvez voter pour moi. Je suis qualifié pour vous représenter !

décembre 2009
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031