To day…La CALLAS ?

-

une Diva !

-

To day...La CALLAS ? dans Artistes

Le 16 septembre 1977 s’éteignait à Paris celle que beaucoup de mélomanes considèrent comme la cantatrice du XXe siècle ...Maria Callas.

Née le 2 décembre 1923 à New York,
où ses parents étaient venus pour changer de vie,

elle retournera en Grèce, leur Patrie, avec sa mère Evangelina Kalayeropoulos et sa soeur ;
(leur père pharmacien volage restant aux USA comme représentant).

Montrant des capacités exceptionnelles de timbre…
elle travailla sa voix au Conservatoire d’Athènes ;

montrant dès ses 15 ans un phrasé unique…
puis acquérant un registre étendu
et perfectionnant un talent de tragédienne lui faisant révolutionner le monde de l’opéra.

-

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Le critique italien Eugenio Gara résume ainsi l’art musical de Maria Callas :
« Son secret tient dans la possibilité de transférer sur le plan musical le personnage dont elle interprète les souffrances, la douleur nostalgique du bonheur perdu, les fluctuations entre espoir et désespoir, entre orgueil et supplique, entre ironie et générosité qui, au bout du compte, se fondent dans une douleur intérieure surhumaine.
Les sentiments les plus divers – parfois opposés – les déceptions les plus cruelles, les désirs les plus ambitieux, les amours brûlantes, les sacrifices les plus douloureux, tous les tourments de l’âme, acquièrent dans son chant cette réalité mystérieuse ou, plutôt, cette sonorité du drame psychologique qui est le principal attrait de l’opéra »

-

 La Callas - Cantatrice italienne - Soprano grecque - La Norma - Onassis - dans Europe

-

Très travailleuse, perfectionniste elle se produisit sur toutes les scènes des plus grands opéras du monde, suscitant admiration, jalousies et trainant quelques détracteurs.
Des biographies et films saluèrent cette forte personnalité.

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

-

-

Mariée par facilité avec un industriel italien Battista Meneghini (1949-1957)
son grand amour fut Aristote Onassis qu’elle rencontra en 1959.

Après un régime sévère, elle semble avoir perdu un peu de sa  voix,
mais put interpréter encore plus le côté tragique des grands opéras.

Le mariage de son amant avec Jacqueline veuve Kennedy,
fut un poignard dans son coeur.

Elle le réconforta cependant lors de sa terrible maladie.

Arrêtant sa carrière en 1965, elle se consacra à l’enseignement de son art à Paris.

Née au USA, élevée en Grèce, italienne par son union
cette cosmopolite femme douée mourut en France.

-

0a1a dans Femmes

Bonne fête
aux

Cyprien

*

S’il tonne à Saint Cyprien
il faut porter des gants pour se sentir bien

-

0a1abb9 dans Musique-

-

0 commentaire à “To day…La CALLAS ?”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


BIENVENUE

Osee 3
est le troisième volet
d'un blog-actualité
Aujourd'hui-Hier
osee/osee2
Merci pour vos avis
(Commentaires)
Fraternellement vôtre

Auteur:

osee3

Articles récents

Sérénité

Tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même.
Nulle retraite n'est plus tranquille ni moins troublée pour l'homme que celle qu'il trouve en son âme.
Marc-Aurele

POLITIQUE

La politique est l'art d'obtenir
de l'argent des riches
des suffrages des pauvres
sous prétexte des les protéger les uns des autres.

MONDIALISATION

Souhaitez-vous une politique
une économie avec

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents

PAIX

De leurs épées
ils forgeront des socs
Et de leur lances
des serpes.
Une nation ne tirera plus
l'épée contre une autre,
Et l'on ne s'entraînera plus à la guerre.
ANC. TEST.
(Isaîe,II,4)

Mère

Dieu n'aurait pu être partout et, par conséquent, il créa les mères. (Proverbe juif)

COMPRENDRE

Tu veux comprendre Dieu
mais d'abord comprend l'homme
Je t'en défie
Allons ! définis, classe, nomme
L'être mystérieux
que tu portes en toi
Scrute avec ton regard
flaire avec ta narine
Fouille-toi,
tire-toi l'homme de la poitrine
Et mets-le sur la table
et penche-toi pour voir
Ce que c'est que ce monstre
éblouissant et noir !
Qu'en dis-tu ?
Te plaît-il que nous parlions de l'homme ?
Es-tu flamme et génie ?
es-tu bête de somme ?
Dis, parle. Oh ! quel spectacle étrange que ceci :
Un dieu monstre,
un esprit par la chair obscurci,
Vivant, comme debout
sur le tranchant d'un glaive,
Entre l'ombre qui monte
et l'aube qui se lève,
Du ciel
dans le fumier toujours précipité
Et d'une extrémité dans l'autre extrémité
Et ramené sans cesse
au point dont il dévie
Par l'oscillation lugubre de la vie.
HUGO

DEPUTE

Célèbre réplique lancée à l'Assemblée nationale par un député qu'un collègue traitait d' "imbécile" :
Dans ce cas, vous pouvez voter pour moi. Je suis qualifié pour vous représenter !

septembre 2013
L Ma Me J V S D
« juin   oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30