Archives pour l'auteur 'osee'

La mort des artistes

barre1409.gif

*

Combien faut-il de fois secouer mes grelots
Et baiser ton front bas, morne caricature ?
Pour piquer dans le but, de mystique nature,
Combien, Ô mon carquois, perdre de javelots ?
*
Nous userons notre âme en de  subtils complots,
Et nous démolirons mainte lourde armature,
Avant de contempler la grande Créature
Dont l’infernal désir nous remplit de sanglots !
*
Il en est qui jamais n’ont connu leur Idole,
Et ces sculpteurs damnés et marqués d’un affront,
Qui vont se martelant la poitrine et le front,
*
N’ont qu’un espoir, étrange et sombre Capitole !
C’est que la Mort, planant comme un soleil nouveau,
Fera s’épanouir les fleurs de leur cerveau !

*

Baudelaire
(Les fleurs du mal)
CXLVII)

*

bonnejourjuin.gif

*
Autres poèmes du dimanche
*
http://osee.unblog.fr/2009/09/13
http://osee2.unblog.fr/2009/09/13
http://monutopie.unblog.fr/2009/09/13

*

Le 18 août….Gengis Khan

 

*

Le 18 août 1227
mourait
Gengis Khan
***
*


 

Le 18 août....Gengis Khan dans Histoire 0a22Né vers 1155, à Temudjin,
selon le folklore il tenait un caillot de sang dans son poing (indice mongol d’un destin de chef)
Premier Empereur et dirigeant Mongol du clan Bordjigin, il a traversé les siècles grâce à don génie politique et ses capacités militaires pour unifier les tribus turques et Mongols d’Asie Centrale…constituant le plus grand empire continu de tous les temps !

Plusieurs légendes circulent à son sujet
Parmi  ces mythes l’un  assure qu’il serait le fruit d’un loup gris bleu et d’une biche brune ; l’autre que sa mère a été femme fécondée par un rayon du Soleil…

Après maintes péripéties, il épousé  Borte, qui assurera sa descendante. Grand, sec, musclé, farouche guerrier et habile politicien il attire de nombreux adeptes dont 4 seront appelés ses chiens féroces : QubilaiDjelméDjebé et Subotai.

 

         0a1.gif


Dès qu’il fut élu Khan il proclama un code politique et moral de référence pour son empire (Loi Yasa ) même ses détracteurs reconnaissent qu’il était tolérant sur le plan religieux et initia un courant social basé sur la méritocratie.

Pour l’Asie et le Moyen Orient il est un conquérant sanguinaire impitoyable …mais gloire est rendue à son talent pour unifier les tribus et les organiser…avec ses fils et petits fils pendant 150 ans.

 

0a1 dans HistoireLa Chine le vénère car son petit fils
KUBILAI KHAN
serait le 1erempereur de la dynastie YUAN.

Il quitta ce monde suite à une chute de cheval pendant la chasse.

 

         0a21.png

 

           barreraoss.gif

 

 

Autres 18 août

- 1235 : incendie important à Lauzanne
- 1572 : le futur Henry IV épouse Marguerite de France
- 1966 : début de la révolution culturelle en Chine

Naissances

- 1830 : François Joseph 1er empereur d’Autriche, roi de Hongrie
- 1908 : Edgar Faure (homme politique français)
- 1932 : Luc Montaignier (virologue français)

Décès

- 1563 : Etienne de la Boétie (écrivain français)
- 1850 :Honoré de Balzac (écrivain français)
- 1956 : Louis Madelin (historien Académicien français).

                

                  5294701kpyd7jl1111.gif

 

Le 17 août…Bernard Rapp

 

*

Le 17 août 2006
nous quittait
Bernard RAPP

 

Né le 17 février 1945 à Paris, licencié en Droit, diplômé de l’Institut français de presse, il débute comme pigiste à Combat puis Le Monde.

 

Le 17 août...Bernard Rapp dans Information 0a018Journaliste-grand reporter-correspondant au Royaume Uni…il rentre en France,  présente avec succès le J.T. de 20 h d’Antenne2 (en alternance avec Claude Serillon et Christine Ockrent) de 1982 à 1987…au cours duquel il fera « scandale » le 18 mai 1986 en apparaissant devant les caméras sans cravate ! Cela ne l’empêchera pas d’obtenir le 7 d’Or du meilleur présentateur du JT en 1987.
(Treize ans plus tard pas autant de désapprobation et un engouement quand Barack Obama fait preuve d’une même simplicité devant les yeux du monde entier…; vérifiant l’adage : « Autres temps, autres moeurs »).

Pendant sa période « télévision » il présentera aussi plusieurs émissions dont « l’assiette anglaise » qui obtiendra le « 7 d’Or » du meilleur magazine télévisé en 1989.

Mais cet homme au charme discret avait d’autres talents
- dialoguiste (L’Eau et les hommes – 1985)
- acteur (Les feux de la rampe – 2002 – série télévisée)

0a014.jpg   0a016.jpg   0a015.jpg

et surtout réalisateur dans :
- Tiré à part (1996)
- Une affaire de goût (1999)
- L’héritière (2000)
- Pas si grave (2003)
- Un petit jeu sans conséquence (2004).
(vidéo complémentaire : http://osee2.unblog.fr/2009/08/17).

C’est un cancer du poumon qui privera ceux qui aimaient-estimaient 
cet élégant journaliste ,
(dans tous les sens du terme),
de sa présence intelligente et sympathique.  Pensée.

 

barrblleu.gif

 

Autres 17 août

- 1427 : 1ère arrivée des gitans à Paris
- 1661 : Nicolas Fouquet donne un banquet mémorable pour Louis XIV
- 1999 : tremblement de terre à Izmit (Turquie – 20 000 morts)

Naissances

- 1601 : Pierre de Fermat (mathématicien français)
- 1786 : David Crockett (explorateur américain -
                 http://osee.unblog.fr/2009/05/26 et http://osee2.unblog.fr/2009/05/26 )
- 1920 : Maureen O »Hara (actrice irlandaise)

Décès

- 1777 : Giuseppe Scarlatti (compositeur italien)
- 1955 : Fernand Léger (peintre français)
- 1987 : Rudolf Hess (personnalité nazi).

 

bonmerci7.gif

Les bijoux

 barre1409.gif

 *

La très-chère était nue, et, connaissant mon coeur,
Elle n’avait gardé que ses bijoux sonores,
Dont le riche attirail lui donnait l’air vainqueur
Qu’ont dans leurs jours heureux les esclaves des Mores.

*

Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
Ce monde rayonnant de métal et de pierre
Me ravit en extase, et j’aime à la fureur
Les choses où le son se mêle à la lumière.

*

Elle était donc couchée et se laissait aimer,
Et du haut du divan elle souriait d’aise
A mon amour profond et doux comme la mer,
Qui vers elle montait comme vers sa falaise.

*

Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompte,
D’un air vague et rêveur elle essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;

*

Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,
Polis comme de l’huile, onduleux comme un cygne,
Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;
Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,

*

S’avançaient, plus câlins que les Anges du mal,
Pour troubler le repos où mon âme était mise,
Et pour la déranger du rocher de cristal
Où, calme et solitaire, elle s’était assise.

*

Baudelaire
Les fleurs du mal

***
*
autres poèmes du dimanche
http://osee.unblog.fr/2009/08/16
http://monutopie.unblog.fr/2009/08/16
***
*

bonnejourjuin.gif


BIENVENUE

Osee 3
est le troisième volet
d'un blog-actualité
Aujourd'hui-Hier
osee/osee2
Merci pour vos avis
(Commentaires)
Fraternellement vôtre

Auteur:

osee

Articles récents

Sérénité

Tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même.
Nulle retraite n'est plus tranquille ni moins troublée pour l'homme que celle qu'il trouve en son âme.
Marc-Aurele

POLITIQUE

La politique est l'art d'obtenir
de l'argent des riches
des suffrages des pauvres
sous prétexte des les protéger les uns des autres.

MONDIALISATION

Souhaitez-vous une politique
une économie avec

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents

PAIX

De leurs épées
ils forgeront des socs
Et de leur lances
des serpes.
Une nation ne tirera plus
l'épée contre une autre,
Et l'on ne s'entraînera plus à la guerre.
ANC. TEST.
(Isaîe,II,4)

Mère

Dieu n'aurait pu être partout et, par conséquent, il créa les mères. (Proverbe juif)

COMPRENDRE

Tu veux comprendre Dieu
mais d'abord comprend l'homme
Je t'en défie
Allons ! définis, classe, nomme
L'être mystérieux
que tu portes en toi
Scrute avec ton regard
flaire avec ta narine
Fouille-toi,
tire-toi l'homme de la poitrine
Et mets-le sur la table
et penche-toi pour voir
Ce que c'est que ce monstre
éblouissant et noir !
Qu'en dis-tu ?
Te plaît-il que nous parlions de l'homme ?
Es-tu flamme et génie ?
es-tu bête de somme ?
Dis, parle. Oh ! quel spectacle étrange que ceci :
Un dieu monstre,
un esprit par la chair obscurci,
Vivant, comme debout
sur le tranchant d'un glaive,
Entre l'ombre qui monte
et l'aube qui se lève,
Du ciel
dans le fumier toujours précipité
Et d'une extrémité dans l'autre extrémité
Et ramené sans cesse
au point dont il dévie
Par l'oscillation lugubre de la vie.
HUGO

DEPUTE

Célèbre réplique lancée à l'Assemblée nationale par un député qu'un collègue traitait d' "imbécile" :
Dans ce cas, vous pouvez voter pour moi. Je suis qualifié pour vous représenter !

juin 2019
L Ma Me J V S D
« jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930